Manque de candidats à l'emploi dans les communes namuroises


17 août 2022

Recruter du personnel dans les communes de la province de Namur n’est pas une mince affaire indiquent nos confrères de La Meuse dans leur édition de ce mercredi. Electriciens, ingénieurs ou encore techniciens de surface, différents profils sont recherchés par les administrations communales. Et ils sont de plus en plus difficiles à recruter.

A Philippeville, 4 postes ont été ouverts dont un d’aide à la direction. L’administration s’attendait à recevoir au moins 50 candidatures. Elle en a reçu 10. La tendance est la même à Couvin, Rochefort ou encore Andenne indiquent nos confrères. A Dinant, ce sont 15 personnes qui manquent au sein du personnel. En cause : le secteur privé selon les communes. Elles sont limitées par les barèmes notamment. Les postes sont parfois plus attractifs dans le secteur privé, il propose parfois une fiscalité intéressante et propose des avantages que les communes ne peuvent pas offrir aux candidats. Autre motif avancé par les communes, la motivation des jeunes. Elles observent un changement de mentalité. Ils ne restent pas longtemps au même poste. Une mentalité qui diffère avec d’autres générations.

A Dinant, la commune a décidé de prendre les choses en mains. Elle va augmenter les cheques repas et offrir une assurance hospitalisation à l’ensemble du personnel. Elle espère ainsi attirer de nouveaux profils. 

Avec nos confrères de La Meuse - Frédéric Monnaie